A


L'Air soft (ou Soft Air)

Avec des amis, aujourd'hui, je suis invité dans une partie d'Air Soft. J'en ai beaucoup entendu parler mais je ne suis jamais vraiment rentré dans le vif du sujet.
1) L'Air Soft c'est quoi au fond ?

Nous sommes en compagnie de Jonnas, alias krevett, jeune airsofteur de 21 ans.

Moi : Bonjour Jonnas, est-ce que tu pourrais nous expliquer en quelques phrases ce qu'est l'airsoft ?

Krevett : Salut à tous ! Alors pour faire court, l'airsoft c'est un sport qui ressemble au paintball.

Moi : C'est un sport ou on tire des billes de peinture, non ?

Krevett : Alors au paintball oui, mais en airsoft on tire des petites billes de plastique qui ne laissent aucune marque, ce qui veut dire que ce sport est basé sur le fair-play.

Moi : Et vous les tirez avec des armes, c'est ça ?

Krevett : Surtout pas ! Des répliques d'armes, qu'on appelle communément répliques, souvent en plastique et bois ou métal, qui propulsent les billes à l'air de gaz (Co2 ou propane) ou à l'aide d'un piston actionné par des engrenages et un moteur, donc par batterie.

Moi : Et donc, y'a beaucoup "d'airsofteurs" ?

Krevett : Oui je dirais qu'une personne sur 10 que je connais pratique l'airsoft. Alors on se réunit en associations, ou en "teams", et on fait des parties dans des terrains vagues ou des terrains spécialisés qu'on loue.

Moi : Merci ! Grâce à toi on commence à avoir une petite idée précise de ce qu'est l'airsoft !

Jonnas : Bon voilà à quoi je ressemble quand je joue, mais les couleurs ont été retouchées par ordinateur.  

 

2) Et d'où ça vient ? C'est arrivé comment en France ?

On se renseigne auprès de Pierre, alias T-Bone, qui tient un magasin d'airsoft sur la côte d'Azur.

Moi : Bonjour Pierre, toi qui t'y connais bien, d'où vient cette discipline, l'airsoft ?

Pierre : Ben ça remonte à 1945 la date où le Japon capitule. Vu qu'ils ont perdu la guerre, ils ont pas le droit de posséder des armes à feu, en tout cas dans le domaine publique. Sauf que les japonais aiment beaucoup collectionner les armes à feu et adorent faire du tir sportif. Alors là, Tokyo Marui, une entreprise spécialisée dans le modélisme bas de gamme, invente la première réplique d'airsoft, tout d'abord à rechargement mécanique, puis ensuite à gaz, co2 et enfin électrique.

Moi : Donc tout ça vient du Japon !

Pierre : Eh oui, mais dès les années 80, plein d'entreprises d'airsoft ouvrent dans le monde entier : G&G armaments à Taiwan, Cybergun en France, Classic army aux états-Unis ou Jing Gong en Chine.

Moi : Donc vu que c'est fait pour les tireurs sportifs et les collectionneurs, c'est VRAIMENT comme des vraies armes !

Pierre : Ben carrément ! Même poid, même matériaux, et même parfois la culasse qui part en arrière à chaque tir voir le recul qui est impressionnant. Les joueurs d'airsoft vont jusqu'a changer les rouages de leurs répliques pour obtenir un bruit proche de celui de l'arme !

Moi : Merci de nous avoir appris tout ça !

 

3) Quoi de plus à dire... Comment ça se passe une partie, en gros ?

Nous sommes invités dans une partie d'airsoft organisée par l'équipe des Tactical Black Cats, menée par Joshua. Nous jouons en équipes de 10 contre 10.

Au début de la journée, les équipes se rassemblent pour un débriefing. Ils vérifient la puissance des répliques, la carte, les horaires. Puis mon équipe va se préparer. On est parés : médecin, tireur d'élite, espion...

Je pars en avant avec les éclaireurs, mais on tombe dans une embuscade ! les snipers adverses nous arrosent. On va se cacher dans un fossé aménagé.

Je me sens comme un photographe de guerre : un camarade, touché et à terre, tire avec son pistolet automatique et crie "médic ! médic !" pendant que mes coéquipiers appellent du renfort par talkie-walkie.

On reste un bon moment sous les tirs, puis les renforts arrivent en buggy : voilà un bon début de partie !

 

Attardons nous ensuite sur quelques caractéristiques, telles que la sécurité.

En airsoft, les lunettes ou masques (grillagées ou en plexiglas) sont obligatoire. La plupart des joueurs utilisent également des gilets tactiques (porter les chargeurs, se protéger le torse des billes).

Les répliques développant une puissance de bouche de plus de 2 joules sont interdites par la loi, car considérées comme des armes. Un mineur ne peut posséder une réplique de plus de 0.07 joules.

Telle est la loi en France. Elle est bien sur différente en Angleterre, au Japon ou encore aux états-unis.

Espérons que ce reportage vous aura appris sur l'airsoft !

 

Remerciements : France-Airsoft, Airsoft-Horizon, Krevett, Pierre, Les Tactical black cats, Joshua et toute la communauté française d'airsoft !

Et n'oubliez pas : faire de l'airsoft, c'est pas faire la guerre !  

Retour en haut de page
Virgile