C


          Roland Garros

Bonjour, je me présente, je m'appelle Roland Garros. Je suis le lieu ou des joueurs du monde entier ont pratiqué des matchs tous plus extraordinaires les uns que les autres. Vous avez sans doute déjà entendu parler de moi, je suis une star dans mon milieu, le tennis.
Comment suis-je né? Pourquoi je porte le nom d'un aviateur ? En quelle année aiije abrité la première édition de ce qui est devenu l'un des plus grands tournois du monde? Quels sont les champions qui ont marqué mon sol de leur empreinte ? Voici mon histoire.
Mon histoire

Il y a plus d'un siècle...                                                                     Un stade pour les mousquetaires:

Même si mon stade qui abrite aujourd'hui l'un des plus grands tournois du monde ne fut bâti qu'en 1928, j'ai vu le jour beaucoup plus tôt, il y a plus d'un siècle. Ma première édition eut lieu en 1891. Réservée uniquement  aux joueurs inscrits dans des clubs Français, elle s'est déroulée sur les courts du stade français. Six en plus tard, les femmes avaient à leur tour leur compétition. Mais ce n'est qu'en 1925 que la fédération décidait de m'ouvrir aux meilleurs joueurs étrangers. Les internationaux de France voyaient donc le jour. Moi et le Racing Club de France, nous accueillions en alternance ce grand rendez vous jusqu'en 1928. Mon nom était alors "Le Stade Français".

L'événement qui allait bouleverser le tennis français eut lieu en 1927. Cette année-là, Jacques "Toto" Brugnon, Jean Borotra, Henri Cochet et René Lacoste accomplissaient l'exploit de conquérir la Coupe Davis sur le sol américain. Les célèbres Mousquetaires venaient d'écrire le premier chapitre de leur légende. Pour la revanche, en 1928, à Paris, l'événement réclamait un cadre à la mesure de son retentissement. Je cédais donc à la Fédération un terrain de trois hectares situé près de la Porte d'Auteuil, pour que soit construit un stade flambant neuf. Je ne posais qu'une seule condition : que mon enceinte porte le nom de l'un de mes membres, décédé dix ans plus tôt. Pionnier de l'aviation, Roland Garros avait réussi la première traversée de la Méditerranée le 23 septembre 1913. Les Internationaux de France 1928 étaient finalement le premier événement à se dérouler sur mon nouveau terrain, appelé désormais du même nom que ce grand aviateur et joueur Français, Roland-Garros. Juste après, les Mousquetaires m’ont fait honneur en conservant le Saladier d'argent.

 

Après-guerre : de l'essor à l'âge d'or

Même si l'épopée des Mousquetaires s'achevait par une défaite en 1933, je continuais de vibrer d'année en année avec les Internationaux de France. Annulée de 1940 à 1945 en raison de la seconde Guerre mondiale, l'épreuve prenait peu à peu son essor au fur et à mesure que le tennis se développait. Une nouvelle ère débutait en 1968 : les Internationaux de France devenaient le premier tournoi "open" du Grand Chelem et regroupaient joueurs amateurs et professionnels, séparés jusqu'alors.

              

Borg et Evert, les champions de "Roland"


C'est évidemment à la fin des années 70 et au début des années 80 que je devenais un lieu mythique du sport international, en plein âge d'or du tennis. Les succès de Björn Borg (six titres, un record) contribuèrent à ma renommée. Par la suite, Ivan Lendl, Mats Wilander ou plus récemment Gustavo Kuerten allaient écrire, entre autres, les plus belles pages du livre d'or des Internationaux de France.
Les femmes apportèrent elles aussi leur pierre à mon édifice. Les sept titres de Chris Evert, ses duels inoubliables face à Martina Navratilova, puis l'hégémonie de Steffi Graf et son histoire d'amour avec le public français (douze ans d'écart entre sa première et sa sixième et dernière victoire en 1999), ou encore la domination de Monica Seles (trois titres en 1990, 91, 92) sont gravés à jamais dans mes "murs" de Roland-Garros.
 

Nadal, le maître absolu


Aujourd'hui, je mérite amplement d'être considéré comme le plus grand terrain au monde sur terre battue. Chaque année, la compétition fait rage, à tel point que les succès français se sont fait rares. Après la guerre, seules Nelly Landry (1948), Françoise Durr (1967) et Mary Pierce (2000) ainsi que Marcel Bernard (1946) et Yannick Noah (1983) chez les messieurs ont décroché le titre suprême. Un joueur français sera-t-il en mesure de réécrire l'histoire ? Les actuels ténors de la terre battue parlent plutôt la langue de Cervantes, à l'image du gaucher venu de l'île de Majorque, Rafael Nadal. Avec huit victoires (!) en neuf apparitions, "Rafa" est mon maitre absolu.
 

 

Mes règles

Je sais par expérience qu’il n’est pas facile de comprendre le tennis quand on n'est pas soi-même pratiquant ou quand on ne s'est jamais penché sur le sujet. Même si je sais que ça peut paraître compliqué je vais essayer de faire en sorte que vous y voyiez plus clair dans les règles du tennis. Et puis qui sait ? Peut être es ce vous la future star internationale du tennis…. Vous allez voir ce n’est pas si difficile que ça en l’air.

Pour comprendre le tennis, il faut d’abord comprendre le terrain. Il est constitué d’un filet qui sépare les deux adversaires. Les limites du jeu sont délimitées par un grand rectangle entouré par deux bandes latérales appelées « couloirs ». Ceux-ci ne sont utilisés qu’en cas de match en double (deux contre deux). Lorsque la balle tombe dans un des couloirs dans un match simple, elle est considérée comme faute. Si la balle rebondit sur les lignes qui délimitent le court elle est bonne, même si elle n’a effleuré la ligne que de quelques millimètres. Je vais maintenant vous éclairer sur le déroulement d’un match de tennis ; 15, 30, 40 et jeu, c’est dans cet ordre que se comptent les points. Un joueur gagne un point quand son adversaire ne relance pas la balle dans la moitié de court opposée, avant le deuxième rebond.
Imaginons un joueur Y qui a gagné ses 3 premiers points. Sa marque est alors de 40.
Le joueur Z a un score inférieur à 40 points (ex : 40-15) : le joueur Y remporte le jeu s'il gagne le point suivant.
Le joueur Z a aussi 40 points : il y a égalité (40-40). Le joueur Y marque le point suivant. Il y a alors "avantage" pour lui (A-40). Il doit encore marquer un point pour remporter le jeu. S'il échoue, les deux joueurs sont de nouveau à égalité (40-40).
 
 
          
 

 

Mon héros

Mon plus grand héros, Rafael Nadal Parera, est un joueur de tennis espagnol professionnel depuis 2001, né le 3 juin 1986 à Manacor, sur l'île de Majorque, dans l'archipel des Baléares.

)

Il est considéré par de nombreux spécialistes comme le plus grand joueur de terre battue de l'histoire du tennis2,3,4, établissant en effet des records majeurs sur cette surface, et l'un des meilleurs joueurs de simple5,6,7,8. Il a remporté treize tournois du Grand Chelem et détient mon record de victoires, en effet il s'est imposé à huit reprises, en 2005, 2006, 2007, 2008, 2010, 2011, 2012 et 20139. Il a remporté également le tournoi de Wimbledon en 2008 et 2010, l'Open d'Australie 2009 et l'US Open 2010 et 2013. Il est ainsi le septième joueur de l'histoire du tennis à réaliser le « Grand Chelem en carrière » en simple. À ce titre, Rafael Nadal est le troisième joueur et le plus jeune à s'être imposé durant l'ère Open dans les quatre tournois majeurs sur quatre surfaces différentes, performance que seuls Roger Federer et Andre Agassi ont accomplie. En devenant champion olympique en 2008, il est aussi le deuxième à avoir réalisé le Grand Chelem doré en carrière après Agassi. Il est aussi le seul joueur de l'histoire à avoir gagné 3 titres du grand Chelem sur 3 types de surface différentes la même année (gazon, terre battue, dur). Il détient le record de 26 titres en Masters 1000.

Je tiens aussi à préciser que c'est le seul joueur à avoir obtenu dans sa carrière toutes les distinctions de l'ATP : Comeback Player of the Year (prix du retour de l'année) en 2013, Newcomer (prix du nouveau-venu) en 2003, Most Improved (joueur ayant le plus progressé) en 2005, Stefan Edberg Sportsmanship (prix du fairplay) en 2010, Arthur Ashe Humanitarian (prix humanitaire) en 2011, N°1 Mondial en 2008 et 201010.
Après avoir été classé no 2 mondial durant 160 semaines consécutives (un record), il est no 1 mondial du 18 août 2008 au 6 juillet 2009, détrônant ainsi Roger Federer pendant quarante-six semaines. Nadal reprend la tête du classement ATP, à nouveau aux dépens de Federer, après sa victoire à Roland-Garros 2010 et l'occupe jusqu'au 3 juillet 2011, date à laquelle il retombe à la deuxième place, détrôné à son tour par Novak Djokovic à l'issue de la finale de Wimbledon 2011. Rafael Nadal redevient no 1 mondial en octobre 2013.

Avec l'Espagne, il a remporté à quatre reprises la Coupe Davis.

         
Voici mon histoire, l’histoire du plus grand et du plus beau terrain de tennis n’ayant sans doute jamais été construit. Je resterais dans les mémoires pendant longtemps après ma mort et je suis fier d’avoir abrité les plus grands champions, les plus grands matchs qui n’aient jamais étaient vus dans l’histoire de l’humanité.  

.

Retour en haut de page
Juliette