E


        Le horse-ball

 

Chapitre 1: Ma présentation !

onjour à tous, je suis le horse-ball. Je suis un sport équestre adapté de mon ancêtre sud-américain, le jeu du Pato argentin. J'ai été codifié dans les années 1922 en France, et j'ai fais mes premiers pas en 1970 durant la première coupe d'Europe. En 2002,j'ai fais une démonstration de mes talents foudroyants, à l'occasion des Jeux équestres mondiaux.

.

 

Chapitre 2: Mes règles de jeu !!

lors pour comhorser,(et oui un petit peu d'humour n'a jamais tué un cheval !). Je disais donc que les deux équipes adverses constituées chacune de six joueurs (appelés "horseballeurs"),dont deux sont des remplaçants, disposent chacune de leur propre cheval. Les remplacements se font uniquement lors des arrêts de jeu. Chaque équipe doit effectuer un minimum de trois passes entre trois joueurs différents avant de pouvoir tenter de marquer un but. Seul le horseballeur en possession du ballon peut être attaqué, un marquage défensif peut être effectué. Les ramassages sont interdits à l'arrêt (cela fait mal au dos du cheval).

 

  Chapitre 3: Mon ami le terrain

on ami le terrain, prénommé "rug", est une étendue plane, de sable ou d'herbe, de 60 à 80 mètres de longueur, sur 20 à 30 mètres de largeur. A son extrémité, se trouve ses buts qui sont constitués d'un arceau métallique d'un diamètre d'un mètre, placé à quatre mètres de hauteur.
Contrairement à mon cousin le basket-ball, où l'arceau est parallèle au sol, l'arceau de "rug" lui, est perpendiculaire au sol.
Une séparation doit être faite entre "rug" et ma copine la zone de réserve. Pour éviter toutes bagarres, j'ai donc placé entre eux des tuyaux de caoutchouc remplis d'air !

 

  Chapitre 4: Les équipements

 


*es chevaux sont équipés de protections aux quatre membres, d'une martingale fixe, ou d'un élastique, et d'une selle formée d'une sangle dite "de ramassage", reliant les étriers. Cette sangles permet au cavalier de se pencher sur le coté, en étant maintenu par un des étriers, et de ramasser le ballon au sol.
*Les cavaliers sont équipés d'un casque, d'éperons et de genouillères.

 

  Chapitre 5: Et les chevaux dans tout ça ??

es cavaliers ayant souvent les deux mains occupées par le ballon, le cheval dispose d'une grande liberté d'action, et son dressage ( en plus du dressage traditionnel visant à améliorer sa mobilité). D'ailleurs, les chevaux apprécient souvent cette discipline en raison de la liberté relative qui leur est accordée. Ainsi que des contacts avec leur congénères, leur permettant de satisfaire leur instinct grégaire.

J'espère vous avoir plus et n'oubliez pas, le horse-ball est le meilleur sport.

(LE HORSE-BALL C'EST TROP GENIAL !!!!! )

Retour en haut de page
ulia