3A


Booba

 

I) Ma vie personnnelle

Journaliste : "Bonjour Booba. "

Booba : " Bonjour , vous pouvez aussi m'appeler Elie Yaffa , c'est mon vrai prénom. "

Journaliste : "Quel est votre métier ? Où êtes vous né ? Et quand êtes-vous né ? "

Booba : "Je suis né le 9 décembre 1976 à  Boulogne-Billancourt et pour finir je suis le meilleur rappeur de France. "

Journaliste : "De quel origine estes vous? "

Booba : "Mes parents sont sénégalais.  "

                                                

 

II) Ma belle carrière

Journaliste : "Parlez-nous de votre carrière, raconter nous vos débuts dans la musique. "

Booba : "J'ai commencé par être danseur de hip hop pour le groupe Coup D'état Phonique, j'ai rencontré DaddyAli et avec lui , on a créer Lunatic.En 1995, on a sorti le premier album, qui s'appelle Sortis de l'ombre; c'est grâce à cette album qu'on a commencé à se faire connaitre. Apres j'ai été incarcéré... "

Journaliste : "Pourquoi? "

Booba : " J'ai été incarcéré dans une prison pendant 18 mois à cause d'un braquage de taxi .En 2002, je créer mon premier album solo;Temps Morts; j'ai eu un disque d'or !Ma plus grosse réussite est l'album est Panthéon, après ça j'ai créer ma marque de vêtement elle s'appelle UNKUT, tenez un pull! "

Journaliste : "Ah ,c'est gentil merci .Parlez nous de votre vie après l'Album Panthéon. "

Booba : "Derrien, de 2008 à 2012 j'ai sorti l'album 0.9 et l'album et l'album Futur. "

Journaliste : "On sais que nous lancez des attaques personnelle a des célébrités. "

Booba : "Oui, ils disent des choses ridicules sur ma chanson et je leurs répondent. "

 

III) Récompenses et records

Journaliste : " Combien de récompenses avez-vous reçu? "

Booba : "J'ai reçu 6 disque d'or ,  3 de platines. "

Journaliste : " Dites mi quels sont vos records? "

Booba : "Je détiens le records de ventes de mixtapes en France, je suis le seul rappeur français à détenir le label différent. Mon clip "Killer" à été le 2e meilleur clip de 2011 par youtube. "

Journaliste : "Merci Booba. "

Booba :"de rien. "

 

I

 

Retour en haut de la page
Dylan