A


Thomas Dutronc

             Exclusif!!!

Dans ce numéro spéciale du Monde, nous avons aujourd'hui la chance d'accueillir Thomas Dutronc dans sa toute première interview pour célébrer son entrée dans le monde de la musique  française.

 

Qui est Thomas Dutronc ?

Journaliste: Bonjour Thomas ! Comment ça va ?

Thomas Dutronc: Très bien, merci. Et toi ?

J: Moi, ça baigne. Tout d'abord, pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas, présente-toi !

TD: Eh bien je m'appelle Thomas, j'ai 41 ans, et je suis née le 216 juin 1973 à Paris. Mon père c'est Jacques, tout le monde le connaît (rires), et ma mère, c'est Françoise Hardy .Le moins que l'on puisse dire, c'est  que j'ai la musique dans le sang !

J: Ton parcours professionnel ?

TD: J'ai eu mon bac à 17 ans, et j'ai fait des études d'arts plastiques, option cinéma. A 18 ans j'ai trouve ma voie: j'ai découvert le jazz manouche de Django Reinhardt, et j'ai appris à jouer de la guitare. C'est à cette époque que j'ai aidé Papa sur son album Brèves Rencontres. ET puis j'ai eu deux expériences cinématographiques dans Le derrière et dans Confession d'un dragueur. Jai écrit quelques chanson pour Henri Salvador, dont Mademoiselle, et j'ai intégré le groupe Gipsy Project en 2002. La même année, j'ai créé mon propre groupe de jazz manouche avec ma bande de copains corses. Là, j'ai pas mal composé de musiques de films, dont celle de Les Triplettes de Belleville. Depuis 2005, je suis à mon compte et je fait des tournées un peu partout en France avec d'autres adeptes de jazz manouche !

J: Eh bien! Quel parcours !

 

 

Musique et avenir

J: Tes musiques sont-elles... personnelles ?

TH: Assez, oui. "J'aime plus Paris", "Turlututu" et "Demain" racontent mon état d'esprit, assez flémard, je dois dire, à vingt ans, j'étais un adepte de la grasse matinée! (rires) Depuis que je compose, écrit et interprète, je m'investis à fond dans ce que je fais. Et mon disque D'or en 2010 m'a beaucoup motivé !

J: Un album en cours d'écriture ?

TD: Oui ! Il sortira en 2016.

J: Eh bien, merci beaucoup Thomas, et bonne chance à toi !

TD: Oui, merci à toi et à ceux qui m'écoutent depuis le début !

                                                                                      


 

retour en haut de page
Sophie