Morgan Freeman, grand acteur américain, interview réalisée par le journal Le Monde.

1. Mon enfance en Famille


                 
Le Monde : Bonjour Morgan, alors, dites-nous tout, comment s'est passée votre enfance ?

Morgan Freeman : Bonjour ! Et bien, je suis né le 1er juin 1937, à Memphis, dans le Tennesee, nous étions une famille avec 4 enfants, mon père était Morgan Portefield Freeman et ma mère Mayme Edna Revere, mon père est malheureusement mort en 1961 d'une cirrhose au foie, c'était un vétéran de la Première Guerre Mondiale.

LM : Vous avez passé votre enfance dans la maison familiale, à Memphis ?

MF : Seulement un court moment, enfant, mes parents m'ont confié à ma grand-mère vivant à Charleston c'est vers mes 10 ans que j'ai découvert le théâtre, au cours d'une pièce montée dans mon école.

LM : Où avez-vous étudié après ?

MF : J'ai fait mes études au lycée de Greenwood, au Mississipi, j'en suis sorti diplômé.

 

2. Le Début d'une grande Carrière


Le Monde : D'où vous vient cette envie d'être acteur ?

Morgan Freeman : J'ai eu une révélation en 1964 et je me suis mis à rechercher des petits rôles. Je me suis ensuite installé en Californie pour étudier la danse et l'art dramatique. Je fais mes débuts dans le monde du spectacle cà Broadway, en 1967, dans la reprise d'Hello Dolly,  c'est cette même année que je me fais remarquer, pour mon interprétation de The Nigger Lovers.

LM : Et vos débuts à la télévision ?

MF : C'est dans le personnage d'Easy Reader, dans la série The Electric Company, que je me suis fait connaître du public américain . Je m'imposerais plus tard au cinéma et serais connu pour mes rôles dans des films comme Seven, Million Dollar Baby, Impitoyable ou Invictus.

LM : Et en amour ?

MF : Et bien, j'ai été marié une première fois, à Jeannette Adair Bradshaw, de 1967 à 1984, j'ai eu avec elle 2  fils, j'ai ensuite été marié à Myrna Colley, j'ai avec elle eu 2 autres fils, mais nous nous sommes séparés en 2010.

LM : Et bien, je vous remercie pour cette interview, ce fut un plaisir !

 

 

 

3. Un dernier mot
 
Le Monde : Auriez vous un dernier mot à adresser à vos fans ?

Morgan Freeman : Merci de me soutenir, c'est vous qui me faites avancer !

 

retour en haut de page