A


Amsterdam

 

Hey les amis, c'est Amsterdam ! Je suis la capitale des Pays-Bas et je vais vous parler un peu de moi et de mon histoire ! Alors c'est parti !

 

1) Mon âge d'or

Que c'était bien le XVIIème siècle : j'étais à mon  âge d'or ! J'étais la ville la plus riche du monde ! Après 1581, je devins indépendante de l'Espagne : je m'appelais les Provinces-Unies. Le pays de la libre pensée !  De riches familles et des bourgeois s'installaient alors chez moi. Je commerçais avec le reste du monde, on créa deux compagnies, La Compagnie des Indes Orientales et des Indes Occidentales.

C'est à ce moment là que mon hôtel de ville et mes célèbres canaux, dont je vous parle tout de suite après, ont été construits. Mes habitants, les Amstellodamois, me considéraient même comme la huitième merveille du monde! Rien que ça

 

2) Ma fierté, mes canaux!

Quand on dit Amsterdam, on pense forcément à mes canaux ! Ils attirent beaucoup de touristes chaque année, ils sont si beaux! En plus, il y a 1280 ponts qui les relient, sur plus de 100 kilomètres! Mes trois principaux canaux sont le Herengrachtt, le Prinsengracht et le Keizersgracht ; ils forment la "courbure d'or". Que ça leur va bien !

Pour les ponts, le plus célèbre est Le Pont Maigre, "Magere Brug". Il est en beau bois traditionnel et la nuit, il est éclairé par pleins de petits lampions. Il devient alors le plus romantique et attire les amoureux et les photographes. De quoi rendre jaloux le pont Alexandre III de mon ami Paris !

 

3) Anne Frank et son journal

Longtemps après ma belle époque, les Nazis sont arrivés jusqu'à chez moi ! C'était la Seconde Guerre Mondiale, un des pires moments de mon existence ! Anne Frank, une jeune fille juive était en danger à cause des Nazis. Avec sa famille, elle s'est cachée au 263 Prinsengracht, chez moi.

Pendant les deux années avant que l'on ne découvre la cachette, Anne écrit un journal intime. Sa famille et elle ont été déportées, et seul son père, Otto Frank, en est  revenu. Mais Otto rend sa fille célèbre à travers le monde entier en éditant le journal qu'elle a tenu! Aujourd'hui, beaucoup de gens viennent visiter la maison où elle s'est cachée!

Voilà les amis, maintenant vous en savez plus sur moi! J'espère que vous allez me visiter ! Tot ziens !

Retour en haut de page
bigaïl L.