B


Positano

 

uongiorno Paris, je suis Positano, un petit village sur la côte Amalfitaine. Je n'ai que 3983 habitants mais j'ai une très belle vue ; idéale pour partir en vacances. J'ai de nombreuses ruelles qu'on ne peut parcourir qu'a pied. Même si je ne suis qu'un petit village, j'offre de nombreuses possibilités pour faire du shopping dans les fantastiques boutiques qui me parsèment.

 

I/ Ma petite histoire

a légende veut que je sois fondée par Poséidon(Neptune), le dieu de la mer. Les Romains construirent près de la grande plage, une riche villa patricienne, maintenant enterrée dans le jardin de l'Eglise d'Assumée. Avec la chute de l'Empire Romain, je fais partie de la République d'Amalfi, une des premières républiques de canotiers, et traversai une période très florissantes grâce aux commerce maritime avec les autres pays de la Méditerranée.

endant la première Guerre mondiale, je payai un lourd tribu de sang. Dans mon village se réfugiaient de grands artistes et hommes de lettres Russes et Allemand qui, avec leurs œuvres, firent connaitre au monde entier mon paradis.
Après la seconde guerre mondiale, des peintres, réalisateurs et écrivains, ensorcelés par mon atmosphère magique, par ma beauté sensuelle, furent séduits par le style de vie des pêcheurs, restructurèrent églises et couvent, construits des villas, créent des refuges dorés.

 

II/ Ma plus belle église

anta Maria Assunta a été construite au XXème siècle et a été consacrée à San Vito. Sa coupole est en majolique carrelée, et une icône noire de la Vierge byzantine se trouve au-dessus de l'autel.

'icône a probablement été amenée chez moi par des moines Bénédictins, mais la légende dit que l'icône était sur un bateau, quittant la terre. Mais une brusque et violente tempête fit revenir le bateau, l'empêchant de continuer son trajet. Les marins entendirent crier: "Mettre bas". Le capitaine interpréta ce signe comme un ordre de laisser l'icône dans mon village. L'intérieur de l'église est assez classique, et le clocher a un médiéval bas-relief intéressant.  

 

III/ Le meilleur pour la fin : ma cuisine

i vous voulez déguster les meilleurs tomates mozzarella basilic ou les délicieuses pâtes à la Vangole venez chez moi, Positano. Que se soit pizza ou lazagne, tout est très bon. Et pour finir, lorsque vous entrez dans un de mes restaurants, le pain à l'huile d'olive est exquis. Vous ne regretterez pas d'être venu chez moi.

Retour en haut de page
Margaux