B


Paris

La ville lumière

 

1) Ma naissance

es premiers Hommes arrivèrent sur mon site 40 000 avant J.-C. mais ils ne s'installèrent de façon permanente que 4 200 ans avant J.-C.
Au début, on m'appelle chez les gaulois, Loutouchezi : habitation au milieu des eaux, les Romains me sur nommèrent Lutèce, Lutetia.
Mon peuple, les Parisiii me donnent  le nom de Paris vers les années 300, je l'oublie d'ailleurs trop souvent.

 

 

 

2) Jusqu'à Haussmann, ma vie difficile 

n 451, je frôle le massacre, Attila et ses Huns sont à mes portes mais heureusement Saint-Geneviève les dissuade d'attaquer et convint mes habitants ne pas fuir.
En 508, Clovis, malgré que Paris soit la seule ville chrétienne, lui étant païen convertit en 494, me choisit pourtant pour la première fois comme capitale du royaume.

e subirai beaucoup de dommages : climatiques, politiques, économiques... La Seine gèlera pour la première fois en 491, la peste de 666 a anéanti mon peuple, les Vikings assiègent ma ville avec 120 bateaux en 845. La famine sévit 11 fois en 20 ans, de 855 à 876. Les hivers sont long comme en 974 où il neige encore en mai.

e Moyen-âge m'a beaucoup marqué entre les incendies ravageurs comme en 1034 où les crues dévastatrices de 1196. On m'a fortifié et je suis devenu une des plus grandes villes chrétiennes d'Europe. Mais je suis aussi sale car on n'avait pas encore percé d'égouts.

ne période plus agréable suit, les temps modernes, c'est l'heure de mon embellissement mais aussi de violents désaccord entre catholiques et  protestants qui menèrent à la pire horreur que j'ai vu la Saint-Barthélemy. C'est aussi chez moi que le peuple va  prendre la Bastille et se libérer de la monarchie.

  

 

 

  3) Napoléon III et le baron Haussmann, mes transformations

 apoléon III qui était jaloux de la si belle capitale britannique : Londres. En 1852, il veut améliorer les conditions hygiéniques et de logement des classes les plus pauvres. Il fit construire 86 logements sociaux. L'empereur choisit Georges Eugène Haussmann, préfet de la Seine pour aérer, unifier et m'embellir. Haussmann décide de raser un très grand nombre d'immeuble, seul le Marais a été entièrement épargné, pour créer des grands axes  dans lequel il va implanter un  immense réseau pour alimenter la ville d'eau, d'eau potable, de gaz sans augmenter les prix. Il a évidement penser aux 340 kilomètres nécessaire de souterrain pour les égouts. Il instaure un seul type d'immeuble en pierre de taille pour les nouveaux grands axes : les immeubles haussmanniens.

.

es immeubles doivent avoir un RC qui peut servir de boutique avec des appartements pour les commerçants au premier étage. La deuxième étage, le plus noble n'y brouillant n'y trop haut ( je vous rappelle que vous n'aviez pas encore inventé l'ascenseur), avec un ou plusieurs balcons, le 3ème et 4ème dans le même style mais moins riche, le 5ème étage avec balcon filant et le 6ème à 45° de la façade.
Il fait construire la gare de Lyon, l'opéra Garnier, les deux théâtres du Châtelet mais aussi plusieurs églises comme Saint-Ambroise ainsi que l'aménagement du parvis de Notre-Dame.

 

près, il découpe la ville en 20 arrondissements chacun équipé d'une mairie. Il fait planter dans chacun de mes 80 quartiers au moins un square et rajoutent des lignées d'arbres dans toutes las avenues et boulevards pour rendre plus verte.
Malgré, tout cela, les deux hommes sont critiqués par mes parisiens à cause du prix des travaux trop élevé, des loyers devenus trop chère divisant encore plus les quartiers et classes sociales. Et l'on murmure, que l'empereur a demandé ces grands axes pour mieux gérer la population en cas de rébellion grâce aux canons.

 

 

  4) Et maintenant, où en suis-je ?

râce à eux, je suis devenu une ville-musée, la première capitale, destination touristique mondiale, avec un poids politiques et économiques importants. Je suis aussi la capitale de la mode et du luxe. Je lutte contre le terrorisme, lutte pour le climat et la Terre. A travers le temps, je reste la ville-lumière. Donc, n'hésitez pas à venir me visiter. 

                                                 

Je suis Paris

Retour en haut de page
Marlon 3B