D


Moi, la ville de toutes les batailles

 

1: Moi-même

e suis la capitale du Royaume des Sept Couronnes. Je fus bâtie à l'endroit même ou Aegon le Conquerant débarqua de Peyredragon, sur l'embouchure de la Néra, où il n'y avait auparavant que des forets. C'est là que siège le roi sur le trône de fer. Trois collines définissent mon extension originelle, l'ensemble étant ceinturé d'un puissant rempart et d'un ensemble de porte. Je suis constitué d'un ensemble hétéroclite de bâtiments de bois, de briques et de pierres séparées par de grandes avenues et de ruelles étroites. On y trouve un grand nombre de boutiques, d'auberges, de tavernes, de bordels et de cimetières. Ma population est estimée à près de 400000 habitants. Mes habitants se nomment les Port-Réalais

 

 

 
2: Quand j'étais sous le règne de Daeron II Targaryen
uite à la mort du roi Aegon IV Targaryen en l'an 184, son fils Daeron lui succède. Marié à une Dornienne, la princesse Myriah Martell, il tente de rapprocher la principauté de la Couronne et fait venir de nombreux nobles Dornien à la cour. En l'an 192, j'accueille un grand tournoi lors duquel ser Arlan de l'Arbre-Sous bat lord Castelfoyer et le Batard d'Harrenhal. En l'an 194, le demi-frère bâtard du roi Daeron, Daemon Feunoyr entre en rébellion contre la Couronne, menaçant la lignée targaryenne. son armée menace la capitale mais est arrêtée à la bataille du champ d'Herberouge. En l'an 205, j'accueille un grand tournoi qui voit la mort du lord Quentyn Nerbosc, tué lors de la mêlée par Ser Otho Braken. Cet acte que tout porte à croire volontaire, ravive la haine ancestrale que portent les maisons Nerbosc et Braken
 

.

 

3: Quand Robert Barathéon c'est rebellé

n l'an 283, au paroxysme de la rébellion de Robert Baratheon, je subis un nouveau drame. Alors que l'armée du prince Raegar m'a quitté pour affronter les rebelles au Trident, le Roi Fou Aerys II Targaryen prépare en grand secret ma destruction avec l'aide de la Guilde des Alchimistes : il préfère en effet me voir brûler entièrement avec mes habitants que de me voir tomber aux mains des traîtres. Sa Main, lord Quarlton Cheltes, prend conscience de ses projets et tente de l'en dissuader, mais il est aussitôt exécuté et remplacé par l'alchimiste Rossart, qui continue d'amasser secrètement une grande quantité de feu grégeois dans divers de mes lieux. Apres la défaite des loyalistes à la bataille du Trident et la mort du prince Raegar. La nouvelle arrive jusqu'à moi et jusqu'à l'avant garde du lord Robert Baratheon, menée par Edduard Stark, fait rapidement mouvement pour débuter mon siège

Retour en haut de la page
uguste