E


 

1) Petit résumé sur moi, la plus belle.

Je suis une commune  française, située dans le quart-sud-est du pays, dans le département de la Loire en région Rhônes-Alpes.
Voilà comment les gens me définissent, une simple ville. Alors qu'en fait, je suis bien plus. Je suis la 14eme commune la plus peuplée de France. Devant moi, il y a mon rival le joli de Lyon. Mais au fond je sais que je vaux mieux que lui et un jour ça se reflètera au grand jour. 50 km nous séparent. mais je contiens quand même 400 000 habitants heureux et plus de 20 000 entreprises.
Pendant longtemps, on me connaissait comme étant la ville "de l'arme, du cycle et du ruban". Depuis, je fais des efforts et je me suis engagée dans un vaste programme de rénovation urbaine, visant à conduire la transition du stade de cité industrielle à celui de "capital du design du 21ème siècle. J'ai de grandes ambitions. Ma démarche a été reconnue avec l'entrée de ma ville dans le réseau des "villes créatives" de l'UNESCO.
 

 

2) Le stade, une de mes plus grandes fierté !

Mon équipe professionnelle y joue son premier match le 17 septembre 1933, face au FAC Nice. On les a écrasé 3-2 et c'était une de nos plus belles victoires. En 1938 mon stade ne contenait que 15 000 places, mais au fur et à mesure de temps, il a monté en puissance et à l'occasion de l'Euro (qui se disputera en France), il m'ont refait dans tout les sans. J'atteins maintenant 42 000 places.
Même si quelquefois les gens qui entrent dans mon stade me font mal, ça reste quand même des moments très joyeux quand ils chantent et quand mes spectateurs sont heureux. Mais mon stade sert aussi à faire des concerts on encore à jouer des matchs de rugby.
 

 

3) Dominique Rocheteau, la personnalité !

Dominique Rocheteau est un ancien footballeur professionnel français né le 14 janvier 1955 à Saintes. Sa carrière m'est indissociable. Il m'a apporté beaucoup de choses, à moi et à mon stade. Il a marqué énormément de buts et me rendait particulièrement heureux. Aujourd'hui encore, il est resté chez moi et est le président du club avec Bernard Caizaio. C'était le beau gosse de ma ville et aujourd'hui encore, toutes les filles sont attirées par lui. Je suis un peu jaloux mais je reste quand même très fier de lui. C'est notre emblême !
 
 

RETOUR EN HAUT DE PAGE