C


Henri Salvador

 

1. Ma Seule, mon Unique, ma Vie (avant mon succès)

Je m'appelle Henri Salvador et voici mon histoire :

Je suis né en Guyane, à Cayenne, le 18 juillet 1917, mes parents s'appellent Clovis Salvador et Antonine Paterne et sont tous deux nés en Guadeloupe. Mon père est fonctionnaire des impôts. J'ai un frère, André, et une sœur, Alice.                                                                                                                                                      Mais assez parlé de ma famille, parlons de moi, Henri Gabriel Salvador. Je débarque au Havre le 16 août 1929, j'ai douze ans. J'arrête mes études à 15 ans, ayant obtenu de justesse mon certificat d'études, ce que vous appelez aujourd'hui le brevet des collèges. Je comprends vite que mon rire est mon arme malgré ma timidité et je me mets à faire le pitre devant les terrasses des cafés parisiens.

J'ai été influencé par ma tante, Léona Gabriel, qui chante dans un cabaret parisien, et j'apprends la musique comme la trompette et le violon, mais aussi la batterie et la guitare. J'ai découvert le jazz, Louis Armstrong et Duke Ellington grâce à un de mes cousins. J'accompagne alors mon frère André. En 1935 je joue au Jimmy4s Bar, un cabaret renommé à l4époque. En 1941, je pars pour la zone libre où je suis chanteur à Nice puis à Cannes, puis de décembre 41 à décembre 45, je fais partie de l'orchestre de Ray Ventura et je pars en Amérique du Sud. J'y imite même Popeye. En 1945, je pars faire une tournée solo au Brésil....

(

 

2. Mon immense et incroyable succès

Je monte mon propre orchestre en 1946, et avec succès. Je participe au film "Nous irons à Paris" de Jean Boyer. J'obtiens en 1949 le grand prix du disque de l'Académie Charles-Cras et je passe à l'ABC, le temple des music-halls parisiens. C'est là que je rencontre l'amour, Jacqueline Garabédian, qui devient mon épouse le 24 janvier 1950. Je chante des chansons très variées, douces et fantaisie, je m'interesse au rock'n'roll sous le pseudonyme d'Henry Cording. J'enregistre des disques à la guitare, je chante avec les vedettes de l'époque. Je suis devenu un chanteur populaire. Mais le 19 septembre 1976, Jacqueline meurt d'un cancer. Je sombre dans une profonde dépression mais un séjour avec Jacques Brel à Tahiti me redonne goût à la musique.

Je participe à des émissions de jeunesse et mes titres sont repris par d'autres artistes, j'en suis très heureux. Quand ma carrière connait une éclipse, j'invente même des boules de pétanque. Je double des films, notamment des Disney. J'aime essayer de faire connaitre de nouveaux artistes et les aider.                                                              

 

3. La Fin de l'histoire

Le 13 février 2008, je meurs. Je meurs d'une rupture d'anévrisme, chez moi, à Paris, dans mon appartement de la place Vendôme. J'ai 90 ans quand cela arrive. Donc oui, je suis mort. J'ai enregistré une dernière émission quelques jours avant ma mort, sur Europe 1. Mes obsèques ont lieu le 16 février 2008 à l'Eglise de la Madeleine, en présence de Nicolas Sarkozy et du Prince Albert de Monaco. Je suis enterré au cimetière du Père Lachaise à Paris. Quelqu'un a même réussi à se tromper sur mon année de naissance !
Merci de m'avoir écouté et peut-être que je vous retrouverai dans un autre monde. 

 

 

Retour en haut de la page

Harry