3D

 

LEJ

 

e groupe LEJ (abréviation des premières lettres des prénoms de Lucie, Élisa et Juliette ; souvent typographié L.E.J), également orthographié Elijay, est un trio musical.
Ces trois étudiantes originaires de Saint-Denis connaissent un succès inattendu en2015 grâce à leur vidéo Summer 2015.

 

1 : Interview

Journaliste : Bonjours les filles, aujourd’hui nous allons parler de rencontre et de vos projets... Chanter, est ce que c’est votre rêve de petite fille ?

Lucie : Moi oui, c’est ce que je voulais être, petite. Chanteuse et poète.

Elisa : J’ai toujours voulu faire de la musique, moi aussi.

Juliette : Moi je ne chante pas. Mais j’aime bien le violoncelle.

Journaliste : Qu’avez-vous ressenti la première fois sur scène ?

Juliette : La première fois sur scène toutes les trois, c’était avec Tryo. Ça a duré quatre minutes, devant 3000 personnes, c’était pour une chanson. C’était dingue.

Elisa : On est ressorties et on s’est dit «mais c’est là, chez nous, on ne part plus !»

Lucie : Mon cœur battait à dix mille, j’ai cru que j’allais faire une crise cardiaque mais je me suis sentie à l’aise. J’étais hyper stressée mais je me suis tout de suite dit «c’est ça, c’est ça que je veux faire.»

Journaliste : Vous avez eu un genre de révélation ?

Elisa : Non, on savait déjà qu’on voulait faire de la musique.

Lucie : Mais c’était la première fois qu’on chantait de la musique actuelle devant 3000 personnes.

Journaliste : De St-Denis à la scène, qu’est-ce qui a changé dans vos vies ?

Elisa : On ne dort plus chez nous mais dans un Tour bus, et on ne dort plus beaucoup d’ailleurs…

Juliette : On n’est plus trop à St-Denis en fait, on est surtout sur scène. On est dans plein de villes différentes, mais quand on rentre, on va à St-Denis, on est chez nous.

Journaliste : Comment votre famille vit-elle votre succès ?

Elisa : Bien. Ça les rassure de voir que la musique est un vrai métier. Ils relisent nos contrats, s’assurent à droite à gauche que tout va bien.

Lucie : Ils sont super émus surtout. A l’Olympia l’autre fois, c’était fort, on était tous hyper émus, c’était un truc de ouf.

Journaliste : A part le chant, qu’est-ce que vous aimez ? Vous avez d’autres passions ?

Elisa : Regarder des séries, bouquinées… Des trucs de la vie. Après on a la chance de vivre de notre passion, donc que ce soit de la musique ou de la danse, on est tout le temps dans l’art.

Lucie : Moi j’aime bien le sport.

Journaliste : Merci d’avoir bien voulu répondre a mes questions. Et félicitations a vous toutes.

Jej : De rien et à la prochaine.

 

2 : Leur enfance plus rencontre:

Des amies d’enfance originaires de Saint-Denis. Les trois jeunes filles sont toutes originaires de Saint-Denis, en banlieue parisienne et sont amies depuis l’enfance. Leur passion commune pour la musique est ancienne. "Avec Lucie, on chante depuis toute petite", raconte Elisa. Les deux chanteuses sont passées par la maîtrise de Radio France tandis que Juliette était au Conservatoire de Saint-Denis, en violoncelle.

 

3) Les réseaux sociaux, première communauté de fans 4) Le buzz avec Summer 2015

es filles enchaînent ensuite les reprises de titres qu’elles postent sur Youtube. Des dizaines de milliers de personnes visionnent leurs chansons. Une communauté de fans se créent grâce aux réseaux sociaux. "On est vraiment la génération Y", justifie Elisa.

Mais c’est avec leur titre actuel, Summer 2015, que le phénomène leur échappe. Ce mash up qui compile donc plusieurs titres, avait été visionné plus de 1,6 millions de fois jeudi sur Youtube. A la clé : des reprises de "Freedom" de Pharell Williams, "Coco" de OT Genasis ou encore "Cheerleader" de OMI.

 

Retour en haut de la page