Louane

 

eune artiste de presque 20 ans, Louane Emera connaît déjà un immense succès. Actrice et chanteuse, elle a reçu le César du meilleur espoir féminin et son album la Victoire de l'album révélation de l'année. Nous avons décidé d'aller l'interviewer...

Les mondes : - Bonjour Louane ! Nous sommes enchantés d'enfin vous rencontrer.
Louane : - Bonjour ! C'est un honneur pour moi aussi.

 

I. Une enfance banale


 
Les mondes : - Bien commençons, pourriez-vous nous parler de votre enfance ?
Louane : - Eh bien ! J'ai grandi à Hénin-Beaumont, un petit village du Pas-de-Calais (rires). Mon père est allemand et polonais et ma mère est portugaise et brésilienne. J'ai quatre frères et sœurs avec qui je m'entends très bien. En cours, j'étais trop bavarde et plutôt turbulente. Ma moyenne tournait autour de dix. A la maison, mes parents n'étaient pas souvent là ; c'est ma nounou, Monique qui m'a donné le goût de la musique.
Les mondes : - Nous avons entendu dire que tu étais bananophobe !
Louane : - Oui c'est vrai... Mais c'est une phobie comme une autre, certaines personnes ont peur des serpents ou des araignées, et bien moi c'est des bananes. Dès que je vois ce fruit, je m'empresse de tourner la tête ou de fermer les yeux.

 

II. Le début du succès


Les mondes : - Vous avez participé à plusieurs télé-réalité-concours. Comment ça s'est passé ?
Louane : - Vous devez surement parler de l'Ecole des stars et The Voice. Ce fut deux très belles expériences de ma vie. C'est ma mère qui m'a inscrite à The Voice, et elle a eu vraiment raison. Louis Bertignac m'a appris tellement de choses ; c'est grâce à lui que je suis sortie demi-finaliste.

Les mondes : - Et la famille Bélier ?
Louane : - Cette expérience, celle-là, fut vraiment la plus incroyable de toute ma vire. Je ne peux même pas l'expliquer avec des mots. De toute façon, il n'y a plus besoin de mots, maintenant je parle la langue des signes (rires).

 

III. Une star internationnale


Les mondes : - Ton palmarès est déjà chargé !
Louane : - Ah oui ! Le César et la Victoire de la musique. C'est vrai que parfois j'ai peur de prendre un peu la grosse tête ; mais heureusement mes amis sont là. e sais que malgré le succès je suis toujours la fille dingue qui parle trop et qui raconte des blagues nulles (rires).
Les mondes : - Tu es connu dans toute l'Europe et même dans le monde comme en Allemagne, en Autriche et également au Japon !
Louane : - C'est vrai que c'est assez incroyable. Je crois que je ne m'en rends pas bien compte. Je suis consciente que tout peut s'arrêter d'un coup mais pour l'instant je profite à fond.

Les mondes : - En tout cas pour l'instant ce n'est pas près de s'arrêter. merci beaucoup de nous avoir accordé cette interview et nous espérons te revoir bientôt.
Louane : - Merci à vous ! Ce fut un plaisir.

Si tu veux le relire encore une fois c'est ici