F


Renaud

Voici un reportage exclusif présenté par Barbara Walters : une interview du célèbre chanteur Renaud.

1) Les causes qu'il défend

Barbara : Enchanté Renaud, c'est un plaisir.
Renaud : De même. Démarrons l'interview.
Barbara : Alors, premièrement; pour quelles causes avez-vous milité au cours de votre vie ?
Renaud : J'ai toujours essayé de me placer du côté des minorités et des personnes en position de faiblesse. J'ai ainsi beaucoup milité pour des associations humanitaires.
Barbara : Comme par exemple ?
Renaud : Par exemple les restos du cœur, médecins sans frontières, SOS racisme...
Barbara : Et c'est tout ?
Renaud : Non ! Au cours de ma vie j'ai été souvent interrogé sur l'actualité politique et sociale, parce que j'ai la réputation d'un chanteur engagé et militant. Il est vrai que la plupart de mes chansons défendent de nombreuses causes, dont certaines taboues.

 

2) Ses concerts

Barbara : C'est tout à votre honneur. Maintenant dîtes moi, avez vous donné des concerts ?
Renaud : Bien sûr, et ils étaient très populaires. Mon premier par exemple a reçu en tout 75000 spectateurs. Vous savez ils étaient surtout connus pour décors.
Barbara : En profitiez vous pour faire passer un message à vos fans ?
Renaud : Absolument. En concert, j'avais l'habitude de beaucoup parler avec mon public entre deux chansons, voir même de faire des gags où des jeux de scène. J'en profitais aussi pour donner mon avis sur des sujets d'actualité.
Barbara : Et ça avait du succès ?
Renaud : Et bien, pour revenir à mon premier grand concert justement, il s'est déroulé au Zénith devant 6000 personnes. Je l'ai inauguré pendant plus de trois semaines en 1984. La bonne vieille époque. Et, en 1986, je l'ai occupé pendant un mois !

 

3) Sa carrière

Barbara : Avec 23 albums totalisants quasiment 20 millions d'exemplaires vendus, vous êtes l'un des chanteurs les plus populaires de France, et l'un des plus connus de la francophonie. Comment expliquez-vous cette cette si belle carrière ?
Renaud : Eh bien j'utilisais mes chansons pour critiquer la société, rendre hommage, ou faire sourire par un usage intensif de l'argot  dans ms paroles. D'ailleurs, savez-vous quel surnom je m'étais moi-même attribué ?
Barbara : Non ?
Renaud : "Le chanteur énervant" ! En rapport à mes multiples engagements. Et, bien que mes positions aient pu susciter parfois la polémique, je suis devenu au fil des années un des français les plus populaires. D'ailleurs, je ne remercierai jamais assez mes fans pour ça.
Barbara : Donc votre apogée vient uniquement de vos chansons ?
Renaud : En partie, oui, mais j'ai aussi joué dans quelques films, notamment en 1993 dans l'adaptation de "Germinal".
Barbara : Très bien, et bien écoutez il me semble que nous avons terminé, merci beaucoup de nous avoir accordé de votre temps.
Renaud : Merci à vous. Au revoir, ce fût un plaisir.
Barbara : De même. Au revoir.

                                           

 
 

 

Retour en haut de la page
Capucine